(Chronique) Dedication d’After the Fall ravirons les accros de vitesse


  • AFTER THE FALL

  • DEDICATION
  • [BRIDGE NINE/PAPER + PLASTICK]
  • Année: 2015 // Genre: Punk Mélodique

  • / / / /

Chaque année nous apporte inévitablement son lot de nouveaux albums. Parmi ceux-ci, je distingue deux catégories: les albums « attendus » de groupe que l’on connaît déjà et les « découvertes » sorties de nulle part sur lesquelles on tombe par hasard. Bien entendu, les albums issus de la première catégorie ont droit à un jugement beaucoup plus critique étant donné les attentes qu’on a du « nouveau » par rapport a l’ancien matériel. C’est un sentiment vécu par tout amateur de musique; n’essayez pas de me dire le contraire !

La chronique d’aujourd’hui porte sur un album qui, pour ma part, entre dans cette catégorie. Il s’agit du dernier opus du groupe After The Fall, de la ville d’Albany dans l’état de New York. J’ai entendu parler d’eux pour la première fois en 2009 avec la sortie de Fort Orange, qui est devenu un de mes albums « incontournable » du skatepunk. Dès lors, le parcours du band n’échappa plus à mon attention et l’évolution quelque peu singulière de leur son fait que Dedication est un album que j’attendais avec appréhension. Je m’explique : alors que Fort Orange (2009) était un album tout à fait skate avec une petite touche hardcore, Eradication (2011) nous livrait une bien plus grosse dose de hardcore.

En effet, presque toutes les chansons sur cet album présentent une alternance de chant et de «gueulage» au vocal, contrairement à Fort Orange qui contient beaucoup moins de vocal hardcore. L’album suivant, Unkind, est lui aussi construit sur une structure différente et il serait possible (selon-moi) de le diviser en deux parties : six chansons hardcore et six chansons skatepunk. Vous l’aurez deviné, sur cet album, six des titres sont chantés alors que les six autres sont dominés par les screams hardcore, ce qui diffère de la formule du précédent, dans lequel la séparation punk hardcore était beaucoup moins claire.

Cette évolution plutôt particulière de leur son est donc responsable de ma grande curiosité face à ce nouvel album : fallait-il s’attendre à du hardcore, à du skatepunk ou alors à un mélange des deux ? Un mélange à la Eradication ou un mélange à la Unkind ?

Tout d’abord, il est important de souligner que Dedication ne porte pas ce titre sans raison. Cet album est entièrement dédié à Brian J. Peters, ancien membre du groupe qui fut emporté par le cancer en 2013. Étant donné la thématique très peu joyeuse dans laquelle l’album allait être créé, je crus d’abord qu’on allait avoir droit à quelque chose de vraiment hard, dans le genre de ce qu’on retrouvait sur Unkind.

Pourtant, je me trompais sur toute la ligne. Les premiers extraits ne tendaient pas du tout vers le hardcore mais plutôt vers un son à la Fort Orange avec un ton un peu plus mélancolique bien que toujours extrêmement rapide. La vitesse étant en quelque sorte une marque de commerce chez After The Fall, il aurait été vraiment surprenant (voire impossible) qu’ils décident soudainement de faire autrement. Les amateurs de vitesse ne seront pas déçus, Dedication fait vraiment dans le court et touchant. L’album est constitué de 10 chansons qui sont clanchées en 18:35 top chrono, la plus longue, Reflection, dépassant à peine les deux minutes et demie ! Certains pourraient voir là un manque de consistance. Il est vrai que 18 minutes est court pour un album. Cependant, si on compare avec le catalogue antérieur, cela n’a rien de surprenant.

Avec cet album, After The Fall restent fidèles à leur signature sonore. Ils passent le message qu’ils ont à passer, sans plus ni moins. On a affaire à 18 minutes bien remplies qui ne demandent qu’à se répéter. Fait étonnant, la touche hardcore est laissée de côté cette fois ci, au profit d’un son plus mélodique et typiquement skatepunk. Il en résulte que tous les titres sur Dedication sont chantés et le vocal hardcore mentionné précédemment est pour ainsi dire absent.

Les accros de vitesse seront ravis par des titres tels que Twenty Nine, Ill Fate et Time Will End, qui remportent la palme des plus rapides de l’album. D’autres titres comme Dedication et Somehow ont une saveur un peu différente : ils sont un peu plus « relax » mais reprennent en mélodie ce qu’ils perdent en vitesse en nous livrant des refrains qui prennent assurément en tête ainsi que des riffs de guitares mémorables. (Dedication : « Your words still, ring in my hears, over and over again… » / Somehow : « Raise a glass and sing along, for anyone you’ve ever loved, or anyone you’ve ever lost… »)

D’ailleurs, le point qui me marque le plus est sans doute la sincérité qui se dégage des pensées partagées tout au long de l’album sur un sujet aussi troublant que la mort d’un proche. Il est parfois difficile de parler de ces sujets et il doit l’être encore plus d’en parler ouvertement tout au long d’un l’album, surtout lorsqu’on le reproduit en spectacle. Pourtant ils le font, et ils le font bien.

J’ai eu la chance de les voir au Pouzza Fest 2015. Ils ont joué Dedication au complet ainsi que deux ou trois autres chansons pour bien meubler leur petite demi-heure. L’émotion était palpable. Chapeau pour avoir réussi à faire un autre excellent album! Encore une fois différent sans trop s’éloigner de la signature sonore typiquement After The Fall.

p.s. : le riff à la fin de Indian Ladder est en fait un clin d’oeil au passé, il s’agit du même que sur l’Intro de l’album Everything, sorti en 2006.

1. Reflection
2. Dedication
3. Elisa
4. Condolences
5. Somehow
6. Twenty Nine
7. Ill Fate
8. Lived Fast
9. Time Will End
10. Indian Ladder

ÉCRIT PAR: SEB LTMR

Publié le mai 26, 2015, dans Punk, Punk Hardcore, Punk Mélodique, Punk Rock, Skate Punk Mélodique, Skatepunk, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 1 commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :