(Chronique) Ninjas’n’Aliens, un punk rock à la sauce 90′


  • NINJAS’N’ALIENS

  • NINJAS’N’ALIENS
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2015// Genre: Punk Rock

  • /

Les prochaines lignes ont deux objectifs bien précis : dans un premiers temps, vous faire découvrir un nouveau représentant de la scène locale, Ninjas’n’Aliens et, deuxièmement, vous convaincre d’écouter et de vous procurer le premier album de la formation, un album punk rock tout droit sorti de la période faste de Fat Wreck Chords, fin des années 90.

Oui messieurs dames, ce sont des pièces de haute voltige qui nous sont proposées par la troupe de Montréal. Des chansons qui, pour la plupart, auraient facilement pu se retrouver sur les bonnes vieilles compilations que j’écoutais en boucle dans mes années « coup de coeur »… Et vous savez quoi? Ces morceaux de Ninjas’n’Aliens auraient certainement fait partie de ma précieuse liste de chansons préférées au côté des grosses pointures de Survival of the Fattest.

Paradoxalement, si le groupe me remémore mes années fringantes du passé, c’est un vent de fraîcheur qu’il amène à ma collection musicale. Ça fait du bien d’ajouter un nouveau nom à sa liste de groupes à écouter, à voir et à suivre, d’autant plus qu’on parle ici d’un groupe local.

Pour un premier effort, les gars de Ninjas’n’Aliens sont d’une grande générosité avec 17 chansons. Si on part ça de façon assez modeste avec une petite intro musicale, on enchaîne rapidement avec No Fun, chanson rapide, mélodique et accrocheuse, qui représente bien l’ensemble de l’album.

La livraison des paroles me fait grandement penser à Fat Mike et les refrains sont dignes des meilleurs de NOFX ; juste assez agressifs, rapides et entraînants. Que ce soit sur Ninjas vs Aliens, Larry Flynn, Product of a Violent Sin ou Hide Yo Kidz, on embarque à fond dans l’univers du groupe.

Chapeau également aux musiciens! Tout s’enchaîne de manière harmonieuse. Les gars maîtrisent leurs instruments! Pour un premier album, c’est vraiment réussi. Des bons riffs de guitare, une batterie nerveuse, un rythme rapide; bref, tous les éléments qu’on recherche dans ce type d’album.

Dans sa grande bonté, la formation nous caresse aussi les poils d’oreilles avec deux pièces acoustiques, You Ain’t No Fun et Leaving You, question de souffler un peu.

Comme première impression, c’est réussi pour Ninjas’n’Aliens.

Publié le mai 19, 2015, dans Punk Rock, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 1 commentaire.

  1. Solide l’album, je m’attendais pas à ça !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :