(Actu) Quand Billy Talent décide de gâter ses fans lointains!


  • BILLY TALENT

  • [WARNER MUSIC]
  • VILLE: TORONTO // PAYS: CANADA

  • / / /

Je dois avouer que je me suis fait solidement brutaliser le 5 mai dernier lorsque l’un de mes contacts m’apprenait que Billy Talent pitcherait les hostilités lors de la 12e édition du festival Osisko en Lumière, de Rouyn-Noranda.

En passant, pour les lecteurs n’ayant jamais frôlé l’Abitibi-Témiscamingue, je vous suggère de vous éduquer à propos de ce fameux festival qui roule depuis plus d’une décennie, dans la capitale du cuivre (Rouyn-Noranda). Vous n’avez qu’à cliquer juste ici!

Cela dit, je ne suis pas un adepte de ce festival, mais j’allais tout de même aux feux d’artifice de fin de soirée puisque pour moi, c’était ça, le « gros » show… Je dois dire que Joël Caya et son équipe nous ont habitués à des trucs comme Nazareth, Kenny Rogers et la voix de Journey. Rien pour écrire à sa mère… en tout cas, pour ma part. Bref, Caya et une partie de ses soldats ont quitté l’organisation (plus tôt cette année) afin de laisser place à la relève. Tsé, quand la relève revient à la charge, dès sa première année en fonction, avec Billy Talent, mettons que ça jase sérieux là!

Le groupe torontois vagabondera au Québec lors de ces dates (6 au 8 août) puisqu’il est en lice pour le Heavy Montréal. Le jeudi 6 août, il soufflera leurs plus grands succès à leurs disciples abitibiens et le 8 août, il offrira le restant aux gens de la métropole (petite farce).

Je dis ça de même là, la semaine précédente j’ai lancé à l’un de mes meilleurs amis que ça prendrait un groupe du genre Billy Talent pour relancer ce festival ou plutôt qu’il ait une odeur un peu plus « sale ». Aujourd’hui, je suis comblé puisque j’aurai la chance d’ouïr l’éventail de chansons exceptionnelles qu’offre cet orchestre singulier. Des chansons comme This Is How It Goes, Try Honesty, River Bellow, Nothing to Lose, Red Flag, This Suffering, Fallen Leaves, Surrender, Devil on My Shoulder, Saint Veronika, Turn Your Back, Lonely Road to Absolution, Surprise Surprise, Man Alive!… et j’en passe, caresseront fermement mon conduit auditif.

Benjamin Kowalewicz, le chanteur, utilisera peut-être un brin la langue de Molière afin de combler le public abitibien. Toutefois, ses racines montréalaises sont peut-être un peu trop loin…

Billy Talent à Rouyn-Noranda, c’est comme avoir Green Day ou Blink 182… c’est big en TA!

ÉCRIT PAR: JEFF DROUIN

Publié le mai 19, 2015, dans Événement, Festival, Punk, Punk Rock, Rock, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :