(Chronique) Good Riddance et Peace In Our Time… une jouissance absolue!


  • GOOD RIDDANCE

  • PEACE IN OUR TIME
  • [FAT WRECK CHORDS]
  • Année: 2015 // Genre: Punk Hardcore

  • / / /

J’avais un éventail d’albums à auditionner ces derniers temps afin d’enrichir mon encéphale et pondre une critique sur certains d’entre eux. Parmi la panoplie de galettes, on pouvait discerner True Brew de Millencolin, l’album éponyme de Red City Radio, et celui qui tourne en mode répétition depuis quelques laps, Peace In Our Time de Good Riddance.

Je suis un adepte de punk californien depuis le début des années 90, donc je présume qu’il est inutile de vous préciser que « Bon Débarras » figure parmi les orchestres que je chéris depuis tant d’années. For God and Country traîne dans ma collection depuis 2 décennies et il demeure un album situé au sommet de ceux que j’ouïs le plus fréquemment… Évidemment, j’ai la discographie complète dans mon arsenal, et aujourd’hui, je suis fier de blablater de leur dernier chef-d’œuvre : Peace In Our Time. Je tiens à préciser, pour ceux qui l’ignoraient, que 9 longues années se sont enfuies entre My Republic et Peace In Our Time.

D’entrée de jeu, à quoi ressemble cet album? À du Good Riddance! OK! J’avoue que la première pièce, Disputatio, a une tinte de Pennywise, mais sans les cordes vocales de Jim Lindberg. On enlève la portion de Russ Rankin (chanteur) et la gibelotte musicale sonne Pennywise en saint-sirop. Cela dit, dès que les boys de GR garrochent leurs premières notes, on peut humer le caractère de cet album. Fidèles à leurs habitudes, Rankin, Pabich, Platt et Sellers proposent à leurs disciples du punk rapide, mélodieux et très accrocheur. Certains les qualifient de punk hardcore, mais pour moi, ça demeure du punk rock californien « quick » et mélodique!

Contrition prend la relève de Disputatio au second tour et c’est à ce moment que j’ai saisi que ce disque allait être excessivement « tight ». Lorsqu’on franchit la 4e toune, Half Measures, on est rendu à l’éjaculation… Half Measures illustre réellement que GR n’a pas dérogé de ses convictions, contrairement à d’autres orchestres. Sincèrement, les 14 chansons se marient vraiment bien l’une à l’autre avec le chant énergique de Rankin, le « snap » de basse de Platt, la guitare ô combien mélodieuse de Pabich et la vélocité aux tambours de Sellers. Tsé, on a une autre preuve qu’on est encore jeune lorsqu’on franchit le cap de la quarantaine.

Rankin est l’un des frontman que j’affectionne le plus à travers la scène punk par l’énergie contagieuse qu’il dégage. Malgré ses 46 ans, il émane toujours cette énergie avec quelques plis en plus!

Je vous le jure, si vous êtes un adepte de Good Riddance et de punk californien, vous ne serez NULLEMENT dépité après l’écoute de Peace In Our Time. Donc, terminez de gober votre repas et gambader vers le disquaire le plus près afin de vous nourrir avec cet achèvement!

La perfection n’existe pas, alors je vais octroyer une note de 8.9 sur 10 à Good Riddance et Peace In Our Time. Merci pour cette fricassée de bon goût!

1. Disputatio
2. Contrition
3. Take it to Heart
4. Half Measures
5. Grace and Virtue
6. No Greater Fight
7. Dry Season
8. Teachable Moments
9. Washed Away
10. Our Better Nature
11. Shiloh
12. Running on Fumes
13. Year Zero
14. Glory Glory

ÉCRIT PAR: JEFF DROUIN

Publié le mai 3, 2015, dans Punk, Punk Hardcore, Punk Rock, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :