(Chronique) Chris Cresswell en solo, une version adoucie des Flatliners


  • CHRIS CRESSWELL

  • ONE WEEK RECORD
  • [FAT WRECK/ONE WEEK RECORDS]
  • Année: 2014 // Genre: Acoustique Punk

  • / /

Comme les punks ont, eux aussi, leurs moments de douceur, je vous présente ici un superbe album acoustique, produit par One Week Record et livré par l’excellent Chris Cresswell que vous connaissez comme étant le meneur de la formation The Flatliners. Découvert à l’automne 2014, le temps de l’année où on commence à se sentir nostalgique à la suite des nombreux festivals survenus durant l’été et des dizaines de bons spectacles qu’on a eu la chance de voir, ce petit chef-d’œuvre de One Week Record, m’a fait du bien.

One Week Records, c’est l’étiquette qu’a fondée Joey Cape (Lagwagon) et c’est un concept bien intéressant; les artistes enregistrent 10 chansons sur une période de 7 jours dans le studio personnel de Cape. Ils restent chez eux, dorment là, mangent là, ils sont mis « à nu », le but étant d’avoir des chansons vraies, honnêtes, pures, dans lesquels on peut entendre l’artiste, le musicien et son écriture; sans les arrangements qui sont faits dans les grands studios et qui sont parfois trop présents.

Après l’enregistrement, une feuille blanche et un Sharpie noir servent à dessiner la couverture de l’album et le tour est joué! Autre que Cresswell, notons quelques autres artistes qui ont participé au projet soit Jo Bergeron, Brian Wahlstrom, Betty and the Boy, Laura Mardon et Joey Cape lui-même. Les albums sont disponibles pour la modique somme de 5$ en format numérique par le biais du site de One Week Records et celui de Chris Cresswell. L’album a aussi été sorti par la maison Fat Wreck Chords en format vinyle.

Dès les premiers accords de la merveilleuse guitare de Cresswell et dès les premières paroles on entend dans Meet Me In the Shade le concept qu’a créé Joey Cape, on se sent autour d’un feu avec un chum en particulier : celui qui sort du lot des « gratteux du samedi soir », c’est chaleureux, c’est rassembleur.

On sent aussi l’émotion que Cresswell y laisse, sentiment de solitude, on est tous passés par là et c’est facile de s’identifier à cette première chanson de l’album. Quelques petites notes de piano subtiles ici et là donnent du caractère sans toutefois prendre trop de place, c’est parfaitement dosé dans chacune des pièces. Ça rend le tout encore plus mélodieux que ce ne l’est déjà, et personnellement, outre le violon, le piano est l’instrument le plus fort pour ajouter à l’émotion qu’on tente de véhiculer dans une chanson!

Parlons de la voix, c’est étonnant d’entendre Cresswell maîtriser aussi bien, et dans la douceur, son instrument qu’on a connu beaucoup plus agressif alors qu’il performait avec The Flatliners!

Tu pognes sérieusement un « 2 minutes » quand tu n’as jamais entendu cette voix claire auparavant. C’est le genre d’album que tu écoutes le soir, avec casque d’écoute et les yeux fermés. L’album est sincèrement un bijou dans son genre! On se laisse bercer, oui oui les punks, je parle de se bercer sur Barricade Punk!

Beaucoup de paroles lourdes, qui pèsent sur le coeur, beaucoup de solitude comme j’ai mentionné plus tôt, de moments durs comme dans On The Day That You Died  qui nous rappellera à chacun la perte d’un proche qu’on aimait tant.

En passant par la guérison et le passage à autre chose, il faut aller de l’avant malgré les moments durs. C’est ce que les excellents textes de Chris Cresswell nous font ressentir.

Neuf chansons originales et Arrythmic Palpitations qui est l’œuvre de la formation punk californienne Dead To Me, qui est, d’ailleurs, magnifiquement reprise. Mes favorites sont Meet Me In The Shade qui donne tellement bien le ton à l’album, Daggers qui est déjà parue sur un split 7" des Flatliners et ses sifflements qui te restent en tête longtemps ainsi que One Hundred qui a du chien et qui fait aussi très « chantons tous en cœur ».

Ah! Va télécharger Liver Alone originalement des Flatliners, mais en version acoustique parue sur la compilation 4 Way Split Series, Vol 1. Ça ne fait que bien compléter ta liste . Au plaisir amigos!

1. Meet Me in the Shade
2. Little Bones
3. Daggers
4. One Hundred
5. Concrete Dialogue
6. San Ysidro
7. Arrythmic Palpitations
8. Stitches
9. On the Day That You Died
10. Merely a Man

ÉCRIT PAR: ERIC LESSARD

Publié le avril 30, 2015, dans Acoustique Punk, Punk, et marqué , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :