(Revue) Gutter Demons et The Matchless au Petit Campus


Dans un Petit Campus plein à craquer a eu lieu samedi dernier, une autre super soirée de psychobilly à faire défriser même les mieux coiffés. De retour d’une tournée européenne, Gutter Demons étaient prêts à revenir faire trasher leurs fans à la maison en leur proposant tout d’abord The Matchless en première partie pour les réchauffer.

J’ai eu la chance de voir Gutter Demons en octobre dernier lors de la série de spectacles organisées dans le cadre de la Marche des Zombies (étiez-vous la?). Récemment, ils sont également venus faire une visite dans mon patelin, prestation à laquelle je n’ai pu assister mais qui fût si bien couverte par Jeff Drouin ici même, sur Barricade Punk.

Ce samedi, je savais donc à quel point l’énergie serait puissante, mais je ne m’attendais pas à ceci! La salle était déjà pleine lorsque The Matchless a débuté avec leurs premières notes; ils nous ont lancé toute qu’une intro! Le quatuor a bien donné le ton à la soirée avec leur punkabilly énergique et une bonne dose de distorsion. Le groupe a des musiciens avec un talent exceptionnel qu’ils n’ont pas ménagé d’utiliser à bon escient pour nous en mettre plein la vue et les oreilles, entre-autre à travers les multiples duels entre le guitariste Michel Poulain et le contrebassiste Charly GoPsycho. Ils ont du plaisir sur scène, et c’est contagieux!

THE MATCHLESS :

Pendant l’entracte, il était frappant de voir que même si les gens allaient faire la file au bar, le plein de nicotine ou une vidange, la salle restait bondée. La victoire des glorieux annonçait que la fête ne faisait que commencer!

Gutter Demons, véritables bombes d’énergie et tant attendus, n’ont eu qu’à entrer sur scène pour que la foule migre en direction du futur et prometteur moshpit. En tant que bêtes de scène confirmées, ils livrent leur rock’n’roll rapide et bruyant comme des pros. Leurs fans, quant à eux, hurlent les paroles quand ils ne sont pas directement dans le feu de l’action. «En avez-vous assez?» a demandé Le Toxic à la foule. Certainement pas, car le trio a joué encore quelques tounes, question de faire dépenser l’énergie restante des gens déjà en sueur.

GUTTER DEMONS :

Si le spectacle a été à la hauteur des attentes de tous, on ne peut s’empêcher que de penser qu’un spectacle se terminant à minuit, c’est un peu étrange. Mais les groupes ont donné chacun un spectacle de qualité que j’irais volontiers revoir encore et encore. À surveiller, le groupe Gutter Demons promet de sortir un nouvel album qui sait déjà se faire attendre par bon nombre de fans.

ÉCRIT PAR: STEPH LANDRY

Publié le avril 23, 2015, dans Événement, Psychobilly, Punk, Punkabilly, Rockabilly, Spectacle, et marqué , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :