(Revue) Quand Get The Shot se retrouve dans la même phrase qu’Ovechkin et Chara!

On jase là, lorsque j’ai une semaine chargée au boulot, la meilleure manière de décrocher et de décramponner le stress qui envahit mon corps est de participer à un spectacle de haute qualité. Automatiquement, lorsque Les productions Ça buche sont jumelés à Get The Shot, tu sais que tout ton stress se vaporisera!

Ian Campbell est le leader des productions Ça bûche et je peux vous assurer qu’il est aussi « tight » que lorsqu’il gueulait pour Neuraxis. À Rouyn-Noranda, il demeure un personnage extrêmement respecté avec une notoriété notoire. Un peu comme Marc Bergevin avec le Canadien, il sait bien s’entourer afin d’avoir une équipe de premier plan. Je peux vous assurer que le résultat de leurs productions est toujours sur la coche!

Cela dit, cette fois-ci, l’équipe de Campbell a fait vibrer La scène Évolu-son avec Sandblast, Half Measures, Barricade et Get The Shot.

Sandblast, un orchestre bleach/métal/hardcore de Ville-Marie, a piétiné le plateau à partir de 20 heures 15. Je dois avouer que les boys du Témis ont réussi à me surprendre un brin malgré que ce sous-genre musical ne soit pas ma tasse de thé. Un vocal pesant avec des riffs sludge qui me remémorait, par séquence, l’un des groupes de Phil Anselmo, Down. Vraiment un gros « pouce levé » pour la famille des membres qui se sont exhibés à ce spectacle débordant de punk et de métalleux. Petit bémol : ça manquait légèrement de « blast beat »!

SANDBLAST :

Half Measures, des jeunots offrant un hardcore puissant, débarquait de Timmins Ontario afin d’étaler leur virilité aux gens de Rouyn-Noranda. Ces jeunes poulains nous étaient offerts grâce à Zombie, de Keep Hope Production. Ce qui m’a marqué de leur prestation, c’est la vélocité extrême du gars derrière les tambourins. Laissez-moi vous dire que la batterie bat autant que le cœur de mon amie Nini Tornade qui est toujours sur le red bull! Au micro, c’était tout aussi dévastateur avec de jeunes cordes vocales dynamiques, criardes et débordantes d’agressivité. L’énergie offerte par le bassiste et le guitariste se mariait parfaitement aux cris et au cœur des 2 autres membres. Un quatuor jeune et en apprentissage, mais qui déborde de potentiel!

HALF MEASURES :

Que dire de Barricade? J’adore ce ramassis de musiciens provenant de plusieurs groupes éparpillés ici et là qui se sont ramassés ensemble afin de se dénuder avec un post-hardcore hypnotiseur. Sam, Gab et Seb doivent composer sans « pousseux » de cris, et malgré cela, ils proposent toujours à leurs adeptes des prestations pugnaces et extrêmement énergiques qui nous véhiculent dans leur monde parallèle. Encore une fois, vous pouvez vous vanter d’avoir accompli votre mission une Xe fois, les boys! Merci à Sam, le guitariste, de t’avoir dévêtu, sans le vouloir, sur la tribune… et d’avoir fait jouir ta guitare à la fin de l’acte! Petit bémol : puis-je aller gueuler dans votre groupe?

BARRICADE :

Get The « fucking » Shot! J’étais extrêmement enthousiasmé de les revoir frôler une scène Rouynnorandienne, une seconde fois. Comment ne pas être enseveli par leur hardcore/métal herculéen? C’est simple, c’est irréalisable! Get The Shot, ça « shot » encore plus raide que Zdeno Chara et Alex Ovechkin combinés ensemble, pour les adeptes de hockey… Vous n’avez qu’à demander aux gens de Rouyn! Avec leur mélodie fougueuse, Get The Shot souhaite livrer un message et demeure fidèle à leur conviction hardcore. L’intellect à travers la construction des textes et la façon de les livrer me touchent profondément. Plusieurs valeurs straight edge, d’ailleurs le « X » peint sur les mains du chanteur l’illustre parfaitement, m’atteindre véritablement. Jean-Philippe Lagacé, le « frontman », ça ne vient pas sans discours… Pour ceux qui n’apprécient pas les élocutions entre les chansons, vous n’avez qu’à demeurer chez vous lorsque Get The Shot foule votre village!

Les compositions magistrales, le jeu de guitare, la nuance des voix, le « snap » de basse et la batterie singulière font de Get The Shot un orchestre incontournable de la scène underground hardcore/métal. Pour moi, Get The Shot demeure la référence hardcore, pas seulement à l’intérieur de notre province, mais à travers le globe!

GET THE SHOT :

Je termine ce chef-d’œuvre littéraire en remerciant Sandblast, Half Measures, Barricade, Get The Shot, Les productions Ça buche et Rouyn-Noranda d’avoir fait frissonner notre petite communauté qui somnole à cause des vapeurs hivernales!

ÉCRIT PAR: JEFF DROUIN

Publié le avril 19, 2015, dans Événement, Hardcore, Hardcore D-Beat, Hardcore Mélodique, Hardcore Métal, Hardcore Thrash, Métal, Spectacle, et marqué , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :