(Revue) Républiska 4 : brochette Skacore à intensité relevée

La 4ieme édition de Republiska bat actuellement son plein et nous propose une série de soirées à saveur Ska dans plusieurs villes du Québec. Pour ma part, étant de passage à Québec, je n’ai eu d’autres choix que d’aller assister à la soirée Skacore au Bar la Source de la Martinière dans l’arrondissement de Limoilou à Québec.

Nous avons eu droit à quatre excellentes prestations, toutes plus intenses les unes que les autres, qui ont toutes sues entrainer le public dans un mouvement de grande camaraderie, où le cardio et la sueur étaient à l’honneur.

La bande à Exploring Dora se pointe alors bout du nez dans la salle… On pouvait lire un brin de stupéfaction sur le visage des gens (simplement un brin, car on s’attend à tout avec ces Doras!). Le troupeau au complet avait retiré ses pantalons et se pavanait en sous-vêtements pour le bonheur des spectatrices et surement de quelques spectateurs. Je dois admettre qu’un effort supplémentaire m’était demandé pour élargir mon spectre d’analyse. Mon regard était plutôt attiré vers les attraits de J-Lau qui nous gueulait ca en maître en parcourant la scène d’un bord à l’autre armé de ses dreds et de son micro, ou encore, vers le bassiste qui nous dégueule sa ligne musicale ne revêtant que des boxers et des bottes. Le batteur s’est même avancé pour nous montrer ses attributs et les comparer avec J-Lau. Le saxophoniste a lui aussi une attitude tape-à-l’œil assez intrigante qui fait qu’on oublie presque le trompettiste qui est de toute évidence très réservé de nature. L’interaction et l’animation sont toujours au cœur d’un show avec les Doras et encore une fois ils n’ont pas manqué à la règle en déclarant cette fois-ci une guerre de crachats sans merci contre leurs fans! Malgré quelques accrochages bien récupérés, ils ont su interpeller la foule et faire monter le niveau d’énergie d’un bon cran pour la suite des événements.

EXPLORING DORA :

Les Skalpés suivent sur les planches. Je crois bien que cette représentation était la meilleure au niveau de l’exécution de toutes celles auxquelles j’ai pu assister dernièrement. La rythmique était juste, les notes aussi, le tempo excellent. Je crois que le son de la salle y était également pour quelque chose. Ça sonnait « tight » en calvère! Si des erreurs sont survenues, rien de notable ne m’est parvenu alors ils auraient récupéré la situation comme des pros. Vinny et Matt nous scandaient violemment leurs paroles et la foule rétorquait lorsque requis. En peu de temps l’énergie est montée d’un cran et une bonne partie des gens debout se sont laissés emporter dans un « skank » entrelacé d’un « trash » qui durera jusqu’à la fin du « set ». Les chansons, qui sont plutôt courtes, diversifiées et d’intensités variées, étaient enchainées de façon très rapide ce qui gardait l’intensité au top même entre deux morceaux. Il n’y a eu que peu de dialogues toutefois la performance était là, et la foule ne souhaitait que se garocher partout alors il était complètement inutile de jaser! Le bassiste semblait d’ailleurs aiguillé dans la même direction que ses fans, je crois que c’est la première fois que je le voyais aussi déjanté derrière son instrument. C’était beau à voir! Comme à chaque fois, le temps a passé trop vite et malgré que l’intensité soit encore dans le tapis, il est déjà temps de faire place au groupe suivant.

LES SKALPÉS :

Les Dirty Skankers prennent alors le relai. Automatiquement, le public se relance dans sa dépense physique. Malgré quelques problèmes techniques et des bourdonnements qui se sont finalement estompés à la longue,  la précision des musiciens était très bonne. Les lignes de basse étaient vraiment intéressantes et la rythmique bien travaillée quoi qu’on observe auprès de cette formation une différence moins frappante entre les morceaux que bien d’autres. Ils sont plus uniformes dans leur style, c’est le seul petit bémol que j’aurais à apporter. Malgré ce détail, ils font quand même parti de mes groupes Skacore Québecois préférés. J’illustrerais leur constance par « ils ont la pédale dans le fond tout le long ». Sérieusement, la section rythmique livre la marchandise à fond la caisse et le chanteur se démène comme un chien enragé au bout d’une chaîne. Parfois, la chaîne lâche. Il se propulse alors littéralement dans la foule, se garoche dedans presqu’au péril de sa vie. J’adore le voir à l’œuvre, c’est du sport être un frontman comme lui! Il influence le public qui, par pure instinct, n’a d’autre choix que d’emboiter le pas et de se défouler à la hauteur de l’intensité de son leader. Ca génère une ambiance chaleureusement violente qui te permet de relâcher les tensions de la vie courante.

DIRTY SKANKERS :

Les derniers à se présenter lors de cette soirée, Bad Crow. Ce groupe m’impressionne au niveau de l’exactitude et de la constance de leur exécution. C’est toujours parfait. Maîtrisé au quart de tour. Phil, le chanteur, a une voix qu’on perçoit inébranlable. Ça semble être tout à fait naturel pour lui de gueuler à l’infini. Toutefois l’emphase est vraiment portée sur la performance musicale et non sur l’interaction avec la foule ou quoi que ce soit d’autre. Ce qui fait en sorte qu’encore cette fois-ci, les morceaux s’enchaînaient rapidement et la foule continuait de se défouler. L’Énergie est demeurée à ce niveau tant et aussi longtemps que les amplis n’auront pas été éteints. Excellente performance!

BAD CROW :

Donc, en résumé, méchante belle brochette Skacore que l’organisation nous a livré lors de cette soirée! Quatre groupes parfaitement choisis et jumelés pour une recette très relevée au niveau de l’intensité. La tournée Republiska 4 continue sa programmation les vendredis et samedis jusqu’au 2 mai. Visitez la page facebook « La Tournée RepubliSka Tour » pour tous les détails. Que le Ska soit avec toi!

ÉCRIT PAR: MEL LECLERC

Publié le avril 16, 2015, dans Événement, Bad Ska, Ska, Ska Punk, Skacore, Spectacle, Tournée, et marqué , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :