(Entrevue) Pour mieux connaitre La Gachette


  • LA GACHETTE

  • [TRIGGER RECORDS]
  • VILLE: MONTRÉAL // PAYS: CANADA

  • / / /

J’ai réalisé une petite entrevue de 18 questions avec le groupe montréalais La Gachette. Nous avons jasé du nouvel album qui sort bientôt, de la tournée européenne, de la scène locale et bien d’autres trucs. Je remercie les gars et aussi Virginie de m’avoir donné cette chance pour l’entrevue. Voici ce que cela à donner ;

1- La Gachette quand même depuis longtemps, ça fait combien d’année que vous existez?

Cela fait maintenant 17 ans que l’on a fait notre premier concert, c’est fou comment le temps passe vite.

2- Nous pouvions donc dire que vous êtes des vétérans de la scène, est-ce que vous trouvez que la scène à changer pour le mieux ou elle s’est empiré?

Je crois que la scène se portait beaucoup mieux lorsque nous avons commencé à la fin des années 90 et même début 2000. Lorsqu’on regarde en arrière durant ces années-là il y avait une sorte de renaissance du punk rock chez les jeunes et non pas seulement dans la métropole, mais aussi en région. Faut dire aussi qu’il y avait beaucoup de shows all age. On dirait qu’aujourd’hui il n’y a plus de place pour les jeunes et c’est dommage.

3- Vous avez tournée beaucoup dans les dernières années, à part Montréal, est-ce qu’il y a une autre ville dans le monde que vous vous sentez chez vous?

Il y a plusieurs villes où l’on adore retourner jouer, mais la ville de Genève en Suisse est quelque chose de spécial pour nous. Erik a passé presque deux mois dans un squat là-bas en 1999 c’était l’époque de la première démo Abat de Flics. Son pack sac était plein de cassettes, ce fût une bonne façon de promouvoir le groupe là-bas. Car, lorsque nous avons joué pour la première fois en 2009, on a eu droit à un accueil grandiose et à un concert mémorable, les gens étaient déchaîné. Et depuis, chaque fois qu’on y retourne on a l’impression d’être chez nous.

4- Et justement vous aller faire une tournée européenne dès le 27 mars, comme cela se déroulera selon vous?

Nous avons très hâte, notre gérante Virginie de La Showbox a fait un travail incroyable. Grâce à elle nous allons faire de très bonne rencontres et partager la scène avec d’excellents groupes comme Toy Dolls, The Analogs, Bishops Green, Booze & Glory, Hors Contrôle, Les Ramoneurs de Menhir, Los Très Puntos, Inner Terrestrial, Fiction Romance, Rijsel Irish Boyz et plusieurs autres. Nous allons jouer dans 10 pays d’Europe et pour la première fois nous jouerons en Russie.

5- Comment ce passe les tournées avec La Gachette, est-ce toujours le party?

Partir en tournée nous permet de s’évader de notre quotidien, alors oui nous faisons le party plus que d’habitude, mais nous essayons de rester sérieux et professionnel avant d’embarquer sur scène. Depuis que les Ch’tis à Lille ont soûlé Mathz notre batteur en 2009, nous faisons extrêmement attention. C’est très important pour nous de donner le meilleur de nous-même à chaque soir, peu importe le nombre de personnes présentes. Les gens payent et se déplacent alors c’est notre responsabilité de faire en sorte à ce que les gens se sentent bien et reviennent nous voir.

6- Vous sortez un nouveau disque intitulé Dans Ta Face le 20 mars, c’est bien ça?

Oui et c’est bel et bien Dans ta face!

7- Qu’est-ce qui fait en sorte que ce disque est différent des autres albums que vous avez sorti?

Les chansons sont musicalement mieux travaillées notre son est beaucoup plus Street Rock n’ Roll que punk rock rapide comme nos albums précédents et les textes ont pris de la maturité. Bref le groupe n’a jamais sonné aussi bien.

8- L’enregistrement s’est fait dans quel contexte, qui l’a enregistré et dans quel studio?

Pour l’enregistrement nous sommes allés au Studio Red Rhino et avons travaillé avec Rene D la Muerte du groupe The Brains. Nous voulions travailler avec quelqu’un de la scène, mais surtout quelqu’un qui sait comment faire sonner un band gros avec un son naturel. Rene est allé chercher la drive que l’on a lorsqu’on joue en concert dans la face du monde c’est exactement ce qu’on cherchait comme approche.

9- Quelle pièce, êtes-vous le plus fière d’avoir enregistré sur cet album?

1949 est un morceau important qui rend hommage à l’une des luttes les plus importantes de la classe ouvrière québécoise; la grève d’Asbestos.

10- Et justement tous vos titre sont en français, c’est une importance capitale pour vous cette langue?

C’est tout simplement naturel pour nous de chanter en français. Par contre, sur l’album À Travers le Temps, nous avons une chanson en espagnol, Mexico et sur notre dernier Dans ta face, une chanson en anglais avec trois mots espagnoles, Puto. Mais à part de ça, oui c’est important pour nous de chanter en français, car c’est notre langue maternelle.

11- Vous semblez adorer les groupes de la France, quel groupe, vous influences?

Nous aimons beaucoup les groupes comme Parabellum, Les Shériff, La Sourie Déglinguée, mais aussi de vieux groupes d’Angleterre comme The Business , The Clash et plusieurs autres.

12- Qu’est-ce que la Gachette pense de l’austérité, doit-on s’unir et une fois pour tout montrer au gouvernement, notre vrai mécontentement?

Bien sûr que le peuple devrait s’unir contre le gouvernement qui fait les coupures aux mauvais endroits et s’en met pleins les poches. Mais Hélas ! c’est très difficile de croire en l’unité. Il y a trop de pommes pourries dans cette société, c’est chacun pour soi.

13- Trouvez-vous que les gens ont moins de préjuger face aux punks ou, vous sentez encore que l’on méprise encore cette musique?

Les médias méprise beaucoup moins le mouvement punk que lorsqu’on a commencé et je crois que c’est tout simplement parce que cette culture est malheureusement moins présente. La culture punk a toujours été un mouvement de provocation de toute façon, c’est normal que certains médias méprise cette contre-culture, l’important c’est que les gens en parlent. C’est ce qui tient en vie cette culture et non pas la mode.

14- Vous venez de Montréal, est-ce que la métropole est toujours aussi pertinente à vos yeux pour la scène?

Absolument, Montréal est l’une des meilleures villes en Amérique du Nord pour le punk rock.

15- Et dans quelle autres villes du Québec aimez-vous jouer?

Toute la région du Saguenay.

16- Appart les tournées et le nouvel albums, a quoi doit-on s’attendre pour La Gachette dans les 9 prochains mois?

Beaucoup de show pour 2015 on a quelques projets intéressants qui s’en viennent, mais pour l’instant nous ne pouvons pas trop parler. Un jour à la fois, comme on dit !

17- Quelle est la meilleure marque de bière, selon La Gachette?

Toutes les bières de tous les pays sont bonnes, nous ne sommes pas raciste !

18- Avez-vous quelque chose à dire comme mots de la fin?

Ne manquez surtout pas le lancement de notre nouvel album Dans Ta Face ce vendredi aux Katacombes à Montreal. C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

ENTREVUE PAR: DESLO

Publié le mars 19, 2015, dans Punk, Punk Francophone, Punk Rock, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :