(Revue) Soirée de clôture au Buckfest, 28 février

Samedi 28 février, Dernière soirée du Buckfest à l’Esco et laissez-moi vous dire que ça finit sur une grosse note PUNK! Pas punk comme les jeunes aux cheveux verts qui trippent sur So Long and Thanks for All the Shoes parce qu’il y a une toune en français qui leur donne le goût de jouer de la trompette avec leur bouche… Non, punk de rue, skin, rockabilly… les vrais! Ceux qui rentraient dans un trash ou un gros skank à L’X ou au Medley etc.

Et que du haut de nos 15-16 ans, la chienne nous pognait. Des Punks avec le look, la mentalité, les convictions et le mode de vie.Ce que j’aime, c’est de les voir vieillir et garder leur façon aussi marginale de mordre dans la vie, ils ont des familles,des femmes, des enfants, mais ils continuent à porter leur ‘jacket’ avec les studs, les écussons et les petits macarons un pouce! Juste le look donne déjà un beau ton au spectacle qui commence!

Rat Patrol : Ça part bien, ça rock, ça punk rock et c’est très lourd. J’adore leur influence musicale, mais le chanteur s’est révélé être tout un personnage. Son propre groupe le taquine entre les chansons tellement il est saoul. C’est amusant de voir un groupe avoir du plaisir, mais là, ils ont perdu la foule. Il est tout simplement incohérent, il déparle entre les chansons. Je suis confortable avec ça, mais j’avais hâte au deuxième groupe.

RAT PATROL :

Rock n Roll Television : C’était parfait, ça cadre bien dans mon univers, c’est divertissant et bien dosé pour un deuxième groupe avec un set juste assez long pour ne pas qu’on se tanne. S’il y avait un trophée pour le groupe le plus sobre de la soirée, je leur aurais donné !

ROCK N ROLL TELEVISION :

The Ripcordz : J’ai un peu choisi cette soirée parce qu’ils y jouaient. Pas parce que c’est mon groupe fétiche, au contraire c’est une première fois en spectacle pour moi, mais bien parce qu’un ami est à la batterie pour eux depuis leur dernière tournée Canadienne et que ça faisait 1 000 ans qu’on ne s’était pas vu. On voit rapidement qu’ils ont un public. Les punks dans la place, c’est à eux! C’est streetpunk, rapide et énergique. J’ai eu beaucoup de fun, mais j’aurais aimé connaître un peu plus les chansons pour chanter les refrains et crier des insultes avec eux.

THE RIPCORDZ :

Les Vagabonds : Là, j’ai du rester concentré, je commence à être fatigué et la Pabst à 5,50$ ne me donne pas soif!! Les gars montent sur scène, pour ne pas dire les monsieurs. Je me répète, mais j’adore voir des punk-rockers plus âgés qui continuent à tripper, ça me donne envie de ne jamais lâcher! C’est surtout du punk-rock selon eux, mais moi je le sens vraiment punk Oi un peu, avec le petit look rockabilly. Un chanteur principal, guitariste avec beaucoup d’aplomb. C’est des vieux de la vieille et ils prennent de la place sur scène. Une belle découverte, mais pas beaucoup de matériel sur le net. Faut dire que pour faire des recherches je ne suis pas le meilleur, la seule chose qui a bogué en décembre 99, c’est moi ! Je suis pris dans une autre ère.

VAGABONS :

Encore une fois, un gros Bravo à tous les groupes qui ont fait le succès de ce festival ainsi qu’aux groupes de cette soirée qui ont fait de l’Esco une salle comble… Merci aussi organisateur de ce festival qui ont travailler d’arrache pied. On se revoit l’année prochaine, j’espère?

ÉCRIT PAR: FRANCIS MORELLI

Publié le mars 18, 2015, dans Musique, et marqué , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :