(Revue) Buckfest, samedi, 21 février dernier

Cette soirée était pour moi un test. J’entrais dans un univers plutôt inconnu avec des groupes aux saveurs rockabilly, psychobilly, sauf un qui penche plutôt vers métal. Je ne regrette absolument pas d’avoir « risqué » ma soirée. J’aurai découvert deux excellents groupes, ainsi que la connaissance d’un nouveau style musical à approfondir.

La première formation à se présenter sur scène fut Lüger, un groupe d’heavy métal de trois membres. Malgré que je ne sois pas une grande adepte de ce genre musical, j’ai trouvé que ces musiciens avait un réel talent et un souci du détail somme toute très exceptionnel. Malgré plusieurs pauses d’ajustements ils ont tenus leurs rôles en délivrant leur musique de façon parfaite.  Les gens étaient attentifs, personne ne bougeait.  Tout était clair, net et précis, bien dosé, les solos très bien construits, tout était fluide… je n’ai pas vraiment porté attention aux paroles car la musique s’écoutait trop bien. Ce groupe ne brille pas par la force d’un chanteur mais par l’équilibre ultime entre leurs instruments. Comme j’ai l’habitude des shows Ska et Punk, je vous avouerai que j’avais de la difficulté à discerner si les gens passaient un bon moment ou pas. Pour ma part j’avais des montées d’adrénaline tellement les finales étaient,… comment dire,… « Magistrale » est le seul mot qui me vient en tête. J’avais la drôle d’impression d’entendre une foule de plusieurs milliers de personnes applaudir durant ces moments d’apothéose. Malgré la maigre interaction avec le publique et quelques petites accros techniques, ce fut une excellente performance de leur part.

LÜGER :

Deuxième groupe de la soirée : The Lab Ratz. L’ambiance commence enfin à monter, et l’atmosphère du bar à se réchauffer. Et BAM! Ce band psychobilly a su me captiver complètement dès la première note. Sérieusement, je les ai vraiment adorés. 3 membres qui sonnent comme une tonne de briques : un contrebassiste, un guitariste et un percussionniste. Ce dernier a donné sa performance debout. C’est la première fois que j’observais un batteur s’exécuter de cette façon-là. Le contrebassiste-chanteur nous a mis ça carré dans les dents, sans retenue, avec une rythmique très rapide et très bien exécutée en plus d’un vocal  « Badass » à l’accent Français. Le genre que j’essayerais généralement de reproduire quand je suis tout seul dans mon char sur l’autoroute. Mais à bien y penser, j’abandonne le projet ce serait un excès de vitesse garanti. Les solos, les mélodies et les rythmes de la guitare étaient variés et les accords dissonants psychos me faisaient palpiter littéralement. Nous étions une gang à ne pas pouvoir s’empêcher de bouger. L’ambiance était au « party » et des spectatrices en ont profité pour s’amuser et pratiquer le swing. C’était agité, mais pas trop. Juste assez.  J’avais l’impression que le riff changeait toujours exactement là où il le fallait pour me garder captivée. Tout s’enchaînait parfaitement et avec tout ça le temps a passé trop vite. Wow…J’ai rien vu passer, j’ai tellement aimé que j’en ai oublié des détails. Ils ont réussi à m’entrainer complètement dans leur monde.

THE LAB RATZ :

Troisième prestation, The Von Rebels, groupe Rock ‘n’ Roll de Montréal.  Ce groupe m’a définitivement impressionné au niveau de sa rythmique constante. Ça buchait de A à Z, et sans détour. Du Rock ‘n’ Roll plus rapide, plus violent… Le drummer se donnait à fond pour garder le beat, un vrai métronome. Les musiciens parvenaient à bien se coordonner, toutefois, quelques interactions moins subtiles m’ont laissé croire qu’ils n’avaient pas établi l’ordre des chansons au préalable.  Belle performance cependant ils m’ont personnellement moins interpellé que le groupe précédent. On percevait d’ailleurs une baisse d’énergie dans la salle. Les spectateurs semblaient captivés par l’exécution des musiciens et bougeaient sur le rythme, mais ils n’osaient pas se mettre à « trasher » ou quoi que ce soit. Ils étaient moins énergiques mais semblaient quand même apprécier leur moment. À la toute dernière chanson, suite à la demande du chanteur qui voulait définitivement qu’on monte l’intensité, la foule s’est finalement réveillée, juste assez pas trop tard, et a passé à l’action. Belle performance de leur part.

THE VON REBELS :

La réponse face aux groupes précédents me laissait déjà présager que la foule était présente en grande partie pour le dernier groupe de la soirée. Attention, roulements de tambours … Solos de guitare mortels… Rythmique torrentielle de contrebasse mesurable sur l’échelle de Richter : The Matchless, Madames et Messieurs! Excusez ma bulle au cerveau mais allez écouter le titre Mortals Do sur leur page Reverbnation et vous aussi, vous les trouverez grandioses. Trêve de divagueries, l’ambiance était très bonne et le climat s’avérait propice au « brasse-camarade ». Pour une des premières fois de la soirée, on avait droit à une belle interaction avec le publique. J’ai adoré ce mélange de punk et de rock ‘n’ roll qui par moment nous fait penser à du Country. C’était énergisant comme musique, impossible de ne pas se laisser entrainer par l’ambiance festive. Ils ont visiblement une bonne expérience de scène et vont selon moi assurément continuer de gagner en popularité. Allez les voir, c’est un party garanti!

THE MATCHLESS :

Pour profiter au maximum des dernières soirées du Buckfest 14, rendez-vous au bar l’Esco sur St-Denis, à tous les soirs, jusqu’au 28 février. Tous les détails de la programmation disponibles au www.buckfest14.com

ÉCRIT PAR: MEL LECLERC

Publié le février 25, 2015, dans Événement, Festival, Heavy Métal, Métal, Psychobilly, Punk'N'Roll, Punkabilly, Rock Stoner, Rockabilly, et marqué , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :