(Chronique) Class Of 86, une surprise inattendu


  • CLASS OF 86

  • FUTURE ON FIRE
  • [PAPER+PLASTICK RECORDS]
  • Année: 2014 // Genre: Skatepunk

  • / / /

Quoi de mieux qu’une bonne surprise? C’est immanquable, chaque année le bon vent nous amène quelques surprenantes galettes face auxquelles on n’avait absolument aucune attente. Le plus beau, c’est que parmi ces dégustations auditives inattendues se cache parfois un titre qui parvient à égaler, ou même surpasser certains autres que l’on voyait déjà comme « favoris de l’année 2014 ».

Pour ma part, l’album Future On Fire du groupe Class Of 86 est actuellement le parfait exemple pour illustrer ce propos. C’est le genre d’album qui sort de nul part, d’un groupe dont personne ne t’as jamais parlé, sur aucune maison de disque véritablement connu. Le genre d’album que tu trouves par temps perdu sur Bandcamp, quand ta soif de musique t’amène à fouiller le tag skatepunk pis que tu cliques par hasard sur une pochette au design étrange, du genre qui a l’air de ne pas « fitter » avec les autres. Après quelques tounes, tu te rends compte que finalement, ça sonne SOLIDE.

Pour cet album en particulier, il faut admettre que les ressemblances avec A Wilhelm Scream et Propagandhi sont frappantes, ce qui contribue à attiser presque automatiquement la curiosité des nombreux inconditionnels de ces bands.

À la première chanson, les guitares nous rappellent sans tarder l’influence de Propagandhi, mais ce n’est pas ce qui frappe le plus: ma plus grande surprise fut de constater que la voix du chanteur est (à mon humble avis) un véritable « hybride » entre Nuno Pereira (AWS) et Chris Hannah (Propagandhi), à un point tel que je n’étais même plus certain quel groupe sortait de mes caisses de son !

Class Of 86 nous livre un album au rythme effréné du début à la fin, qui ne va pas sans rappeler quelques classiques tels que Career Suicide. Toutefois, même si l’influence de Propagandhiest indéniable, Future On Fire ne parvient tout de même pas à accoter la profondeur d’un album tel que Supporting Caste. On est plutôt dans un album du type « short and fast » (par exemple la sixième chanson qui est solidement dans l’tapis) qui correspond plus au style de AWS que Propagandhi.

Côté production, on n’a pas à se plaindre, le son est excellent, les instruments bien balancés entre eux, on entend très bien le bassiste, bref, du solide pour une prod maison ! Reste à voir quelle direction les gars de Class Of 86 prendront pour leur prochain album, qui pourrait très bien devenir un poids lourd dans sa catégorie ! D’ici là, régalons-nous de cette surprenante galette !

Mes favorites : Future On Fire, Dudes Chillin’, Death Creepin’, Veni Vidi Vino (I Came, I Saw, I Drank).

P.S. : Pour ceux qui aiment avoir quelque chose de tangible : l’album est sorti en vinyle, sur aucun label, disponible en rouge ou noir, ça vient même avec un CD ! Que demander de plus?

1. Futur On Fire
2. Phase Change
3. Canon Fodder
4. Mickeymousebullshit
5. House Dream
6. Dudes Chillin’, Death Creepin’
7. Casualities of More
8. Son of Samsara
9. Give ‘Em Enough Hope
10. Veni Vidi Vino (I Came, I Saw, I Drank)

ÉCRIT PAR: SEB LTMR

Publié le février 11, 2015, dans Punk, Punk Mélodique, Skate Punk Mélodique, Skate Punk Technique, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :