(Chronique) The Early Grave: un son qui favorise la détente


  • THE EARLY GRAVE

  • BE HERE BEFORE YOU DISAPPEAR
  • [JOSÉ RECORDS/DYF RECORDS]
  • Année: 2014 // Genre: Punk Rock

  • /

The Early Grave existe depuis environ six ans. Les frères Seb et Nico ont fondé le groupe en 2009 à Nancy, en France. Ils n’avaient qu’un seul but: celui de rendre un son punk très émotif à la sauce des années 90, comme le faisait si bien plusieurs formations comme Hot Water Music. Bien sûr, ils voulaient à tout prix mettre leur touche personnelle et ma foi, c’est bien réussi.

Le groupe a donc lancé l’album, par l’entremise de José Records, Delete Your Favorite, Amt Music et Blackout Prod, leur premier album l’an dernier. Il s’intitule Be Here Before You Disappear. Ce n’est pas trop émo, même si ça reste tendrement interprété. La voix est vraiment bien enrobée d’une douceur rafraîchissante, malgré quelques élancées rageuses. Toutefois, rassurez-vous, ce n’est que sur deux ou trois chansons. C’est le genre de disque idéal pour ne pas perturber votre conduite en voiture si vous êtes irritable. C’est aussi parfait pour écouter le dimanche matin avec votre amoureuse et pour relaxer.

Toujours est-il que l’album, paru en juin 2014, est beaucoup mieux que le premier EP éponyme sorti en 2010 ou encore le split avec Woodson, en 2012. Il se démarque par sa maturité, sa propre essence et sa facilité d’écoute. Dommage qu’il soit moindrement énergique. On note que Be Here Before You Disappear mélange quelques styles musicaux tels que l’indie rock, l’alternatif qui est effleuré subtilement, parfois une touche de pop punk, même si cela reste quand même principalement du punk rock très mélodique.

Les influences nommées sur la page Facebook de la formation sont Hot Water Music, Samiam, Jawbreaker et franchement, ça se ressent vraiment dans les attraits structuraux du son forgé par le groupe. De bonnes mélodies, de bons solos, un bon élan bien équilibré qui se dégage et se fait sentir tout au long des chansons. Il n’a pas trop d’accords complexes. C’est simple, mais très efficace.

Cependant, la basse n’est vraiment pas assez présente, si bien que par moment, je me demande s’il y en a. Le jeu de la batterie est toujours égal, très répétitif. Elle ne déborde pas vraiment, elle est légère. Ça manque d’explosion et de conviction, à l’exception de la dernière pièce Former Life. La guitare, elle, est tout le contraire. Elle a plus d’un tour dans son sac. Elle étonne et décoche de très bons riffs, de courts solos entrainants. Elle donne, à elle seule, l’envie d’en entendre plus.

De mon côté, ce n’est pas un disque qui vient me chercher profondément et je ne débourserais pas vraiment des sous pour ce genre d’album. Cependant, je pense à certains de mes amis qui en seraient friands; ils adoreront le côté mélodique des chansons.

C’est quand même un bon disque, ils sont tout de même de bons musiciens et je suis certain que quelques-uns d’entre vous apprécieront autant que moi Be Here Before You Disappear du groupe The Early Grave.

1. 8 Hours A Day
2. Good As You
3. Just Get Used To It
4. Eyes Opened
5. One Year
6. Boxes
7. Something New
8. Running Out Of Time
9. Former Life

ÉCRIT PAR: DESLO

Publié le février 2, 2015, dans Indie Punk, Punk Mélodique, Punk Rock, et marqué , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :