(Entrevue) Awful Normals, pas pour l’oreille d’un sourd.


  • AWFUL NORMALS

  • [INDÉPENDANT]
  • VILLE: NEWPORT BEACH // PAYS: ÉTAT-UNIS

  • / / /

Ça faisait un bout de temps que ma plume n’avait pas fait couler d’encre… Ou en bon québécois, que mes doigts n’avaient pas « tapoché » sur mon clavier afin de pondre un texte. Mais avec la rencontre virtuelle d’un groupe punk rock californien, via Twitter, je devais absolument décrocher l’opportunité quelque part d’étaler l’entrevue que j’ai eu la chance de ramasser!

Grâce à BarricadePunk, je peux désormais exposer ma première grande découverte de cette année 2015. J’imagine que j’ai suffisamment attiré votre curiosité? Le groupe en question se nomme Awful Normals, originaire de Newport Beach, en Californie.

Bref, j’adore vagabonder sur les internet (Twitter, YouTube) afin de repérer de nouveaux groupes punk/ska que je ne connais pas. En fouillant sur Twitter, je suis tombé sur Awful Normals et je me suis abonné à leur compte sans tarder. Le chanteur du groupe, Blake, m’a aussitôt remercié via message privé… et la discussion que j’ai eue avec lui, un gars d’une gentillesse incomparable, est partie de là!

Il a commencé par m’envoyer 5 chansons de leur tout premier album, Functional. Tout de suite, j’ai accroché solide sur le son mélodieux, la guitare lourde et la voix du chanteur. À la première écoute, on peut discerner les influences comme Lagwagon ou Strung Out. Outre Lag et Strung Out, les influences principales du groupe sont : Bad Religion, All, Descendents, Offspring, Pennywise, Pulley, No Use For A Name et Adolescents. Ce n’est pas rien!

Awful Normals c’est du punk rock mélodique avec une petite substance de métal, selon le leader lui-même.

Je vous le dis, ça sonne tellement bien que cet album se verse dans mon conduit auditif depuis plus d’une semaine. Un son typiquement californien avec des riffs accrocheurs et une batterie très véloce qui ramènent les old school, comme moi, directement dans leur période boutonneuse. Vous pouvez juger par vous-même en téléchargeant gratuitement les 5 chansons disponibles, juste ICI.

Vous pouvez commander l’album entier à partir d’ICI. Pour ceux dont la patience est moins aiguisée, vous pouvez écouter l’une des pièces maîtresses ci-dessous!

Je dis ça de même là, mais les chansons comme Coming at Ya (en ouverture d’album), More to Hide, Weight of the World, Colorblind Motel, Daddy Boy et Ride of Life viennent réellement me chercher au plus profond de moi-même!

Cela dit, en jasant avec Blake pendant plusieurs minutes, et après avoir écouté sa musique, je lui ai lancé plusieurs questions afin qu’il puisse m’éclairer sur certains points.

Voici ce que j’ai cumulé comme informations…

Blake Bartlett est le fondateur, le producteur, le chanteur et le guitariste principal de ce projet. En 2013, il a enregistré 3 chansons chez un ami, alors qu’il a joué tous les instruments pour l’enregistrement. Par la suite, il a confectionné un site web afin de recruter des musiciens, pour compléter le groupe, en 2014.

Son chum Mike Williams est devenu le second guitariste, après que Blake l’ait courtisé, Marcus Gazaway les a rejoints à la batterie et Eric Shubring comme bassiste (qui n’a été que de passage). Awful est actuellement à la recherche d’un bassiste, puisqu’il y a eu quelques mésententes avec Shubring… si jamais ça intéresse quelqu’un!

Je dois préciser que les membres du groupe ont tous un travail « standard », actuellement. Évidemment, le but de chacun des membres est de pouvoir se consacrer 100% à Awful Normals. Selon moi, ça ne tardera pas puisque le groupe a un potentiel ahurissant. Tsé, lorsque tu tournes avec des groupes de renom comme Lagwagon, Swingin Utters, Yellowcard et Pulley, ton nom n’a pas ben ben le choix de circuler quelque peu!

Le groupe n’a toujours pas frôlé le Canada, mais ils ont fortement l’intention d’y mettre pied dans un avenir approché. Je devrais être en mesure de les amener au Québec, en 2015!

En résumé, je souhaite à Awful Normals de décrocher une maison de disque en 2015, puisque Blake se tape tout le travail de production et de distribution.

Ah oui! Merci Blake pour l’envoi de la totalité de l’album!

ÉCRIT PAR: JEFF « DROU » DROUIN

Publié le janvier 23, 2015, dans Punk, Punk Rock, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :