(Chronique) Lagwagon et son puissant disque Hang.

Hang de Lagwagon

  • LAGWAGON

  • HANG
  • [FAT WRECK CHORDS]
  • Année: 2014 // Genre: Punk Rock

  • / / /

À Prescription Punk Rock et comme pour la plupart d’entre vous, notre meilleur album de 2014 a été Hang de Lagwagon. Un album plus qu’attendu, car ça faisait depuis 2008 que nous n’avions pas eu de nouveau matériel de la part de nos californiens préférés !

Le 19 août 2008, Lagwagon laissait paraître le EP, I Think My Older Brother Used To Listen To Lagwagon, un disque avec de bons riffs, de belles mélodies et une bonne production. Ça décollait un petit peu moins que l’album précédent, Resolve, qui était vraiment excellent. Il reste que dans l’ensemble, ce EP était très bon et offrait de très bonnes pièces comme Errands et B Side.

Le dernier album de Lagwagon date donc de 2005, car Resolve est paru sur Fat Wreck Chords le 1 novembre 2005. Il affichait le groupe dans un contexte obscure et soulignait la mort de Derrick Plourde, le premier drummer de la formation remplacé par la suite par Dave Raun de Rich Kids On LSD (RKL) depuis plus d’une décennie.

Il s’est donc passé beaucoup de choses dans l’univers de la formation en 9 ans, mais le groupe n’a jamais arrêté de jouer en spectacle. Au contraire, ils ont toujours été présent et sont venu de nombreuses fois au Québec. C’était donc normal qu’on ne savait pas trop à quoi s’attendre sur la direction du groupe qui avait un peu changé durant les dernières années. Il prenait plus de profondeur, de maturité et surtout publiait presque uniquement des chansons tristes et souvent très lourdes.

Toutefois, il faut comprendre que malgré qu’ils sont étiqueter skatepunk, immature et mélodique, Joey Cape m’a avoué en entrevue qu’il n’avait jamais vu le groupe comme tel. Lagwagon a plutôt un fond métal qui offre dans le punk rock mélodique, parfois hardcore de la vieille école, avec des paroles déprimantes, puisque qu’il s’inspire de ses échecs et de ses déceptions pour écrire. Toutefois, malgré cette lourdeur que j’adore, on retrouve toutes les saveurs qui ont fait le succès de ce groupe sur Hang.

Pour commencer, on retrouve l’émouvante touche de Joey Cape sur la chanson Burden Of Proof qui met en place cet incroyable album. On connaît maintenant la carrière solo du chanteur puisqu’il est venu souvent nous voir pour nous présenter ses nombreux albums acoustiques. On comprend comment il compose ainsi que la profondeur et la lourdeur de son écriture. Le tout forme sa touche spécifique qui fait partie intégrante de cette pièce.

Par la suite, on nous place la chanson la plus rapide de l’album, soit Reign qui est définitivement le titre que j’ai aimé le plus à la première écoute. C’est la pièce la plus punk rock mélodique et rapide avec un drum qui va dans le même sens.

On nous replonge à l’époque de Section 8 (nom du groupe avant d’être Lagwagon) ainsi que de leurs débuts avec la pièce The Coq In The Machine, qui débute de façon très métal, un très bon riff. Un beau clin d’œil aux fans de Let’s Talk About Leftover. On retrouve sur Poison In The Well et des mélodies classiques ainsi qu’un bon solo.

Hang est un album technique et difficile à maîtriser musicalement. Il n’y a pas de longueur ou de chanson que l’on désire sauter. On veut l’écouter dans son ensemble, plusieur fois, car il est génial. C’est vraiment un pur coup de génie de leur part. Que dire de la finale de l’album avec In Your Wake? Les dernières minutes viennent me chercher de façon vraiment intense à chaque fois que je l’écoute. Revenir aussi fort après tant d’années, c’est vraiment un exploit. Lagwagon prouve leur amour pour ce qui est pesant.

Fait amusant sur Hang s’est retrouvé à la 92e place du Billboard sur 200. Ce n’est quand même pas rien pour une formation de punk qui n’a jamais fait le Billboard auparavant. Personnellement, Hang est un de mes albums préférés de Lagwagon. Je l’ai dévoré dès la première écoute. L’album est un succès sur toute la ligne.

De plus, les chansons de Hang sont tellement intenses en concert que ça amène aussi une nouvelle dimension à l’album. Ils sont au sommet de leur carrière même après toutes ces années et ça vaut le déplacement. Ils sont des bêtes de scène et Joey Cape est l’une, si ce n’est pas la plus belle voix du punk rock.

Je vous recommande donc Hang, mais j’imagine que vous l’avez déjà. Il est déjà un incontournable dont on risque de ne pas se lasser sitôt.

1. Burden of Proof
2. Reign
3. Made of Broken Parts
4. The Cog in the Machine
5. Poison in the Well
6. Obsolete Absolute
7. Western Settlements
8. Burning Out in Style
9. One More Song
10. Drag
11. You Know Me
12. In Your Wake

ÉCRIT PAR: DJ PUNKASSBED

Publié le janvier 21, 2015, dans Punk, Punk Hardcore, Punk Métal, Punk Rock, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :