(Chronique) The Nailheads – Finish ‘Em Off With A Bat!


  • THE NAILHEADS

  • FINISH ‘EM OFF WITH A BAT
  • [INDÉPENDANT]
  • Année: 2014 // Genre: Punk Rock

  • /

L’album Finish ‘Em Off With A Bat n’est pas si sauvage que le titre et la pochette laissent paraître. Le trio montréalais peut se faire provocant. Certes, une fois que l’on écoute le disque, on découvre une toute autre facette grandement appréciable.

Formé en 2008, The Nailheads n’a pas pris de temps pour se faire un nom dans notre province québécoise avec leur premier EP, On The Run. De plus, la formation a eu une nomination à la GAMIQ pour le meilleur album punk rock en 2010 pour People Killing People (Rene Garcia de The Brains avait produit l’album). C’est à ce moment que le trio se fit connaitre davantage dans la scène indépendante.

Dans les six années de leur carrière, ils ont tourné deux clips et partagé les planches avec de nombreux noms respectables tels que The Brains, The Ripcordz, The Beatdown, East Ends Radical, Dig It Up, UK Subs et même SNFU. Tout cela est certainement à leur avantage si cette expérience se reflète dans ce deuxième opus.

Finish ‘Em Off With A Bat est vraiment un joyau musical, d’abord parce qu’il est terriblement bien conçu (Charles-Émiles est le co-producteur de l’album, c’est aussi lui qui a enregistré), mais aussi parce qu’il a tout pour plaire aux véritables amateurs de musique ouvert d’esprit.

Il contient d’excellentes notes de cuivres, de généreuses passes d’orgues, de l’agréable harmonica; un intéressant punk rock bien senti, mélangeant des influences évidentes des Ramones et de Rancid. On touche aussi subtilement au country, à la ballade rehaussée de piano sur le titre Toledo. Par contre, ce que j’adore surtout c’est d’avoir droit à d’alléchantes pièces de reggae incollables qui vous réchauffent pleinement dans cette stupéfiante froideur hivernale.

Les textes sont assez revendicateurs et projettent l’attitude punk parfaitement et telle qu’ont le connaît, ce n’est pas pour rien qu’ils abordent souvent la philosophie de la brasse-camaraderie. On y aborde les thèmes de l’âme perdue, la loi de la rue, la guerre, l’intimidation. l’auto-destruction et j’en passe. Ils ont la plume solidement bien illustrative de leurs propos et sentiments projeter.

Ne vous gênez donc pas cet hiver pour vous procurer Finish ‘Em Off With A Bat du groupe The Nailheads, car vous l’écouterez souvent sans vous tanner. Vous vous rendrez compte qu’avant d’avoir ce disque, il vous manquait quelque chose pour être heureux. Qu’attendez-vous pour en faire l’achat?

1. Finish ‘Em Off With A Bat
2. Guinea Pig
3. Never, Never Give Up!
4. We Fled
5. The City
6. Deny ‘N Self Destruct
7. On The Street
8. Vanish
9. Rat Race
10. Victim Of War
11. Stab Happy
12. Shooting Rampage
13. Lost Soul
14. Downtown, No Place
15. Toledo
16. Something To Think About

ÉCRIT PAR: DESLO

Publié le janvier 19, 2015, dans Musique, Punk, Punk Rock, Ska Reggea, et marqué , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. 2 commentaires.

  1. J’ai cet album et effectivement… Très bon!

    J’aime

  1. Ping : L’Actualité en rafale du 7 au 12 avril |

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :