(Chronique) P.O. Box et son meilleur album en carrière ?


TITRE : F#RTH#R /
GROUPE : P.O. BOX
/

LABEL : GUERILLA ASSO | LONG BEACH /
VILLE : NANCY / PAYS : FRANCE /
SORTIE : 28/02/2014


Rares sont ceux qui diront le contraire: quand on entend du ska ou du reggae, ça nous contamine automatiquement avec le sourire, comme si le bonheur était au rendez-vous instantanément. C’est cette contagion qui se propage bien sur les quelques notes sautillantes de ce troisième album de la formation française P.O. Box qui est paru l’an dernier sur le désormais incontournable Guerilla Asso.

F#RTH#R fait son entrée en puissance avec un élan de ton assez vif et frappant. Un bon punk rock regorgeant de cuivres énergiques. C’est par la suite que l’aspect vibrant du ska punk fait proprement son entrée. Il est continu très habillement tout au long de l’album. Bien qu’il ait quelques titres dont la vapeur excessive est disparue, ils nous enivrent docilement d’un reggae implacable en le démontrant sur Broken Cards and Credit Hearts ou encore sur Shipwrecked. Rien n’est entamé pour déstabiliser les fans de la première heure, ils s’y trouveront également sans crainte.

On note aussi que l’influence clairement distinctive des torontois The Flatliners qui enflamme adroitement des titres comme Divide and Rules, 178 ou encore Undergroundbaseofanonymus. Par-contre, Catch 22 et Less Than Jake ne sont pas non plus à écarter, car ils influent bien la musicalité tirée de ce disque F#RTH#R, bien qu’ils ne sont pas copieusement ancrés, ils ont quand même leur propre touche spécifique qui nous fait aimer ces français.

Les idées en lien avec le concept de liberté se font sentir dans chacun des titres, mais ce n’est pas au premier plan de la philosophie du disque. La critique sociale bien typique que l’on connait déjà sur les précédents albums, n’est définitivement pas disparue et engendre la réflexion spontanée sur la marge de notre société. L’idéologie anti-capitaliste est furtivement bien au rendez-vous. P.O. Box ont d’excellentes convictions. De plus, un regard historique éclatant se forment sur plusieurs textes – 13 au total – de F#RTH#R et ses références y sont adroitement placées et surtout très pertinentes. Pour enforcir et appuyer leurs paroles en anglais, ils ont eu la brillante idée de nous donner les liens Wikipédia de presque tous les sujets abordés dans le jolie livret de l’album.

On peut dire qu’avec plus de 12 années d’expérience cachée derrière ces nancéiens implacables, ils savent encore faire de très bons disques avec des bonnes cuivres. F#RTH#R doit être mis en évidence dans toutes bonnes collections de disques. Il aura vraiment une place de choix dans votre collection et si vous n’en faites pas une, débutez-la avec ce disque, ce sera un très bon début! Les français avait bien raison d’être heureux du résultat de ce récent album.

1. Tres de Mayo
2. It Will But Grow
3. Poto @ Cabengo
4. Y.M.W.C
5. Divide and Rule
6. Broken Cards and Credit Hearts
7. Cogito Ergo Sum
8. Shipwrecked
9. UndergroundBaseofAnonymous
10. The Ordinary Plan of Freedom
11. The Drive to Fame
12. 178
13. Last Train to PaM

ÉCRIT PAR: DESLO