(Chronique) Le plus récent The Bruce Lee Band!


  • THE BRUCE LEE BAND

  • EVERYTHING WILL BE ALRIGHT, MY FRIEND
  • [ASIAN MAN RECORDS]
  • Année: 2014 // Genre: Ska Punk

  • / / /

Ce n’est pas tous les jours qu’on a droit à du nouveau matériel du fondateur d’Asian Man Records, Mike Park. D’abord connu comme saxophoniste et chanteur de Skankin’ Pickle, le pacifique américano-coréen a ensuite troqué son saxophone pour la guitare pour en faire quelques albums solo, en plus d’oeuvrer un temps avec les Chinkees.

En 1997, Mike Park a également collaboré avec des membres de Less Than Jake afin de lancer un album avec Bruce Lee Band, pour récidiver en 2005 le temps d’un EP, cette fois accompagné par des membres de RX Bandits.

Finalement, alors qu’on ne l’attendait plus vraiment, voilà que Mike Park a ressuscité Bruce Lee Band en 2014 avec un EP intitulé Community Support Group et un album qui se nomme Everything Will Be Alright, My Friend.

Cette fois, en plus de Mike Park, la formation est complétée par Jeff Rosenstock, notamment connu comme leader de Bomb The Music Industry ainsi que des musiciens de la grande famille d’Asian Man Records provenant des Chinkees et de Shinobu.

À l’époque, les chansons du Bruce Lee Band étaient assez simples. Du ska punk efficace, qui ne cherchait pas à révolutionner le genre, mais simplement à nous faire passer du bon temps. 17 ans plus tard, c’est toujours le cas. La bonne vieille formule est reprise et bien qu’on nous amène en territoire connu, on ne peut s’empêcher de sourire et se laisser transporter dans l’univers de Mike Park.

Occupy The Love, la première pièce de l’album, donne immédiatement le ton. Un refrain qui reste longtemps dans la tête, une guitare qui skank et qui se fait donner la réplique par un clavier bien intégré, le tout complété par un petit solo de sax. Probablement ma préférée d’Everything Will Be Alright, My Friend.

Dans la deuxième chanson, Generations, on ressent un peu l’influence de Rosenstock, ce qui est loin d’être un défaut, en plus d’avoir droit à une agréable surprise. En effet, il y a également une participation du légendaire Jesse Michaels d’Operation Ivy.

Des apparitions surprises, il y en aura aussi de Chris #2 d’Anti Flag dans Tanning Depression et de Sean Bonnette (Andrew Jackson Jihad) sur l’excellente We’ve Got the Money, We’ve Got the Power. Encore ici, des collaborations réussies!

Il n’y a peut-être rien de bien complexe sur cet album de 16 chansons courtes, typique de l’écriture de Mike Park, mais les cuivres rythmés et dynamiques ainsi que les airs qui nous font automatiquement taper du pied assurent la réussite de cet agréable retour du Bruce Lee Band.

Les fans du ska punk de la fin des années 90, début 2000, seront assurément ravis. Les autres, je vous le conseille également, d’autant plus que la venue de la formation a été annoncée dans le cadre du Pouzza Fest de cette année.

ÉCRIT PAR: ÉRIC ÇATIRE

Publié le janvier 15, 2015, dans Ska, Ska Punk, et marqué , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :